Recherche avancée ⇥

Pièce nº Rey17480401

Type Lettre
Identifiant Rey17480401
Date de composition 1748-04-01
Certitude sur la date haute
Date de réception /
Expéditeur Luzac, Elie
Destinataire Rey, Marc Michel
Lieu d'envoi Leyde
Lieu de réception Amsterdam
Adresse oui
Lieu de conservation Amsterdam, UB, Bibliotheek der Vereeniging tot Bevordering van de Belangen des Boekhandels
Cote Bre 2-28
Cote (copie) /
Imprimé /
Edition /
Autographe oui
Signature oui
Renvois /
Incipit Vous m'avez fait très grand plaisir

Leyden 1 avril 1748

Monsieur,

Vous m’avez fait très grand plaisir de m’envoïer les titres1 ; aussi je vous remercie de tout mon cœur, vous felicitant d’avoir tant d’affaires, et vous en souhaitant la continuation. Je vous envoie avec la présente 50 Penelope 2, mon garçon a manqué d’ÿ ajouter les deux du surplus, que je vous enverai par occasion. Au reste vous trouverez dans le paquet 300 exemplaires de L’Homme-Machine 3. Il étoit fait avant la reception de  celle-ci  la vôtre. Si je fixe le prix de cette brochure si haut, c'est uniquement, Monsieur, pour me prevaloir du bruit que L’Homme Machine a fait. Vous le vendrez fort bien 12 St. et même je vous prie très fort de ne le pas vendre à moins. Si vous voulez me paÿer d’abord après le nouvel-an ce que je vous en aurai livré, ou d’abord que vous Un mot raturé. aurez besoin d’autres exemplaires je vous les passerai à 6 s. la pièce : quand vos correspondans se plaindront, vous n’avez qu’à dire, Monsieur, que l’auteur l’a fait imprimer pour son compte, et qu’il ne le paye pas moins de 10 s. S’ils n’en veulent pas, ils pourront le laisser ; je vous dirai seulement, que si vous avez occasion d’en faire entrer à Paris, il s’ÿ vendra et même avec permission. On me l’assure du moins. Je crois qu’il vaudra mieux prendre du papier chez Venendael 4 pour L’Anti-Lucretius a 5. Je lui ecrirai ce soir. Au reste j’ai ici des personnes sur qui je puis me fier pour l’exactitude ; de sorte que l’impression n’en souffrira pas. Je vous prie encore, Monsieur, de ne pas debiter de la Pénelope dans ce paÿs-ci. J’ai de très fortes raisons pour vous demander ce plaisir, et je vous dirai même que vous et Monsr Châtelain 6 sont les seuls qui en ont ici. Quand vous aurez quelque nouveauté sous presse envoïez m’en deux ou trois feuilles. Je pourrai voir alors ce que c’est. 12 Lettres peruviennes 7 en attendant. Je suis de cœur et d’ame Monsieur / votre très humble et obéïssant serviteur

Elias Luzac junior

Je vous remercie de votre exa ctitude b à m’envoïer les titres; remettez l’envoi de L’Homme plus que machine 8 à la  semaine c prochaine pour des raisons d.

Monsieur, / Monsieur M : M : Reÿ / Marchand Libraire / à / Amsterdam

Met een pak gemerkt / M. M. R. Libri / St Luci-Steeg

Leyden 1. Avr. 1748. / Luzac

Notes sur le manuscrit

a Passage écrit au-dessus de la ligne.

b Manuscrit déchiré : mot restitué d’après le contexte.

c Manuscrit déchiré: lecture conjecturale.

d Passage écrit dans la marge de gauche.

Notes

1 La page de titre de L' Anti-Lucretius, que Luzac demandait depuis quelque temps déjà : voir les lettres des 28 mars 1748 (Rey17480328) et 30 mars 1748 (Rey17480330).

2 Julien Offray de La Mettrie, Ouvrage de Penelope; ou, Machiavel en medecine. Par Aletheius Demetrius (Berlin [Leyde, Elie Luzac], 1748-1750, 12°, 3 vol.). Dans la lettre du 30 mars 1748 (Rey 17480330), Luzac promet 52 exemplaires de l’ouvrage.

3 La Mettrie, L'Homme machine (A Leyde, de l’imp. d’Elie Luzac fils, 1748, 12°). Sur la publication de cet ouvrage, voir les lettres du 20 décembre 1747 (Rey17471220), 23 décembre 1747 (Rey17471223), 7 février 1748 (Rey17480207), 25 février 1748 (Rey17480225), 4 mars 1748 (Rey17480304).

4 Venendael, marchand de papier à Boskoop: voir la lettre du 28 mars 1748 (Rey17480328).

5 Sur cet ouvrage que les deux libraires publient conjointement, voir les lettres du 7 février 1748 (Rey17480207), 25 février 1748 (Rey17480225) et du 28 mars 1748 (Rey17480328).

6 Zacharias Châtelain (1690-1754), libraire-imprimeur à Amsterdam de 1706 à 1753.

7 Françoise de Graffigny, Lettres péruviennes (Paris, A Peine [veuve Pissot], [1747], 12°).

8 Luzac fut attaqué par le Consistoire de l’église Wallone de Leyde en décembre 1747 (Rey17471220) pour avoir publié L’Homme machine. Il se défendit en publiant L’Homme plus que machine (Londres, 1748, 12°) et l’ Essai sur la liberté de produire ses sentiments (Au pays libre, pour le bien public, 1749, avec privilège de tous les véritables philosophes, 8°). Il annonce à Rey que son « anti-Homme machine » est sous presse dans la lettre du 23 décembre 1747 (Rey17471223). Voir J. Marx, « Un grand imprimeur au XVIIIe siècle : Élie Luzac fils (1723-1726 [1796]) », Revue belge de philologie et d’histoire, 1968, vol. 46, n°3, p. 782.