Recherche avancée ⇥

Pièce nº Rey17480905

Type Lettre
Identifiant Rey17480905
Date de composition 1748-09-05
Certitude sur la date haute
Date de réception /
Expéditeur Luzac, Elie
Destinataire Rey, Marc Michel
Lieu d'envoi Leyde
Lieu de réception Amsterdam
Adresse /
Lieu de conservation Amsterdam, UB, Bibliotheek der Vereeniging tot Bevordering van de Belangen des Boekhandels
Cote Bre 2-25
Cote (copie) /
Imprimé /
Edition /
Autographe oui
Signature oui
Renvois /
Incipit Voici ce que j'ai de l'Anti-Lucretius
image
Cliquer sur l'image pour l'agrandir et feuilleter les facsimilés

Leyde, 5 septembre 1748

Monsieur,

Voici ce que j’ai de l’Anti-Lucretius 1

1236
 375
1611
exemplaires du meilleur papier
— commun papier
— en tout
 8 Cahiers de (A – H)
15 — de (*.**.***.R–Aa)
  du meilleur papier et commun melés.

De plus en defects

36 Tytres
23 **
26 ***
3. A
4. B.
6. C.
2. D.
5. E.
23. F. Papier des deux sortes
28. H.
13. J.
17 .L.
16.M.
25.N.
14.O.
30. P.
14 Q
35 S.
14. T.
30. V.
19. X.
26. Y.
26. Z.

Vous pourez, Monsieur, voir ce qui vous manque, ce que vous avez de mot raturé trop a, etc afin que nous puissions avoir chacun notre juste part.

Je suis en vous saluant, Monsieur, votre très humble et obéïssant serviteur

Elias Luzac junior

Leyde 5 Sept 1748

Tournez s. v. p.

J’ai dû donner au correcteur 3 florins pour le changement de l’indice sur notre edition, et j’ai donné aujourd’hui2 comme nous en étions convenus un exemplaire à Monsr Heerkens 3, en veau. Adieu.

Monsieur / Monsieur Reÿ / Marchand Libraire / à / Amsterdam

Leyde 5. 7bre 1748. / Luzac.

Notes sur le manuscrit

a Mot ajouté au-dessus de la ligne.

Notes

1 Sur les deux types de papier utilisé pour l'Anti-Lucretius, voir la lettre du 28 mars 1748.

2 Mot ajouté au-dessus de la ligne.

3 Gerard Nicolaas Heerkens (1726-1801): à cette époque, il commence ses études de médecine à Leyde après avoir éte chassé de Groningue pour avoir produit des vers séditieux. Il poursuit ses études à Paris. Pendant son séjour en France, il rencontre Voltaire et Fontenelle. Il retourne à Groningue où se fait une petite réputation de poète néo-latin. Il est l’auteur de l’élégie en vers latins qui ouvre l’Anti-Lucretius: voir la lettre du 8 juillet 1748. En dépit de la condamnation, Elie Luzac publia deux des ouvrages de Heerkens en 1748, Xenia physico-medica: accedunt quædam epigrammata et Elegia de duobus cometis pacis adventum celebrantibus (Lugduni Batavorum, typis Eliæ Luzac, 1748, 8°). Leur rencontre a dû se faire grâce à Hermsterhuis, professeur à Leyde. Sur Heerkens, voir Nieuw Nederlandsch Biografisch Woordenboek, en ligne.