Recherche avancée ⇥

Pièce nº Rey17481130

Type Lettre
Identifiant Rey17481130
Date de composition 1748-11-30
Certitude sur la date haute
Date de réception /
Expéditeur Luzac, Elie
Destinataire Rey, Marc Michel
Lieu d'envoi Leyde
Lieu de réception Amsterdam
Adresse /
Lieu de conservation Amsterdam, UB, Bibliotheek der Vereeniging tot Bevordering van de Belangen des Boekhandels
Cote Bre 2-29
Cote (copie) /
Imprimé /
Edition /
Autographe oui
Signature oui
Renvois /
Incipit Je puis vous repondre à present à celle que vous m'avez ecrite
image
Cliquer sur l'image pour l'agrandir et feuilleter les facsimilés

Leÿde 30 novembre 1748

Monsieur,

Je puis vous repondre à présent à iteme que vous m’avez ecrite le 17. septembre dernier, touchant l’Anti-Lucretius 1.

Vous m’ÿ marquez que vous avez 1632 exemplaires complets, et que vous en avez encore  20  pour faire 20 exemplaires si  vous pouvez  je puis vous fournir

  • 417 **.
  • 1 14. F
  • 7 20. R
  • 7 Aa a
  • 6. V
  • 6. Y
  • 6. Z

Je puis vous fournir justement 17.**. mais il ÿ en a parmi qui sont une peu tachées d’encre, une feuille sur-tout, le reste n’est pas de conséquence. 11.F. 20.R. 6.V 6.Y 6.Z. vous pourez donc faire 17 exemplaires complets et vous aurez 1649 exemplaires complets au lieu de mot raturé 1650 qu’il vous en faudroit. J’en aurois alors 1629 exemplaires complets; & voici les defects qui me restent

  • 31.*.
  • 21.***.
  • 17.A
  • 4.B
  • 8.C
  • 6.E
  • 17.H
  • 5.J
  • 10.K
  • 6.M
  • 6.N
  • 7.O
  • 11.P.
  • 11.R.
  • 14.T.
  • 19.V
  • 15.Y
  • 21.X
  • 15.Z

De plus 4 Cahiers J.- Q

Le produit est donc hormis les defects 3278 au lieu de 3300, ce qui fait une différence de 22 exemplaires.

Vous me dites, Monsieur, qu’à la rigueur vous pouriez prétendre vos 1650 exemplaires. Je ne veux pas b entrer en contestation avec vous sur cet article; mais je ne crois pas, Monsieur, qu’il ÿ ait une imprimerie qui puisse vous les donner; du moins il ÿ a-t-il toujours un leggen, revisie, etc.2 qui en doivent être retranchées.

Je vous ai dit le nombre de mes exemplaires, vous savez le votre: vous pouvez le regler selon que vous le trouverez equitable. Je m’en contenterai.

Vous êtes marchand dites-vous; je le suis aussi: mais je prendrai bien garde que la qualité de marchand ne me fasse  pas  perdre  de  iteme d’être homme sociable, avec tous ceux qui ne m’obligent pas à rompre toute liaison. Un marchand peut être trop intéressé, et estimer pouvoir faire de droit ce que l’equité lui defendroit  ce que  s’il prenoit la peine d’ÿ reflechir. Voilà, Monsieur, ce que je juge convenable de repondre sur votre procedé à l’égard des Les Mœurs, et des Anti-Lucretius envoïés ou offerts à Monsr. Beman 3, et à d’autres de nos Provinces avant le terme stipulé. Vous avez cru  de  pouvoir le faire; mais jamais vous ne c me convainquerez que vous n’avez pas passé les bornes de la bonne foi. Vous pouvez me regarder sur cet aveu comme un homme sans foi, sans loi, sans religion. Je ne sai si cela ne me fera pas plus d’honneur que d’être regardé chez vous d’une manière opposée.

Je suis, Monsieur, votre très humble et obéïssant serviteur

Elias Luzac junior

P.S. Je vous prie de faire remettre l’incluse à son adresse: en touted occasion, ou le negoce ne sera pas melé vous pouvez disposer de moi.

Mÿn Heer / den heene M. M. Reÿ / Boekhandelaan / te / Amsterdam

Leyden 30 Nov. 1748. / El. Luzac jun.

In de St. Luci-steeg over her-Weeshuis4

Notes sur le manuscrit

a Ces chiffres d'une autre main, placés en marge, correspondent probablement aux propres calculs de Rey.

b Mot ajouté au-dessus de la ligne.

c Mot ajouté au-dessus de la ligne.

d Luzac écrit par mégarde « doute».

Notes

1 La lettre de Rey du 17 septembre ne nous est pas parvenue: il réagissait certainement à la lettre de Luzac du 5 septembre, où celui-ci énumérait les pages qui lui restaient de l'édition de l'Anti-Lucretius.

2 Littéralement: «Placez, revisez». Il s'agit sans doute d'erreurs à corriger dans l'édition Luzac-Rey de l'Anti-Lucretius. 

3 Jean Daniel Beman, libraire à Rotterdam. Voir la lettre du 19 septembre.

4 Le Burgerweeshuis ou orphelinat est situé entre la Kalverstraat, la Sint Luciënsteeg, la Nieuwezijds Voorburgwal et le Begijnhof. Il formait un complexe de bâtiments orné de belles portes sur la Kalverstraat et, au XVIIIe siècle, sur la Sint Luciënsteeg.