Recherche avancée ⇥

Pièce nº Rey17710222

Type Lettre
Identifiant Rey17710222
Date de composition 1771-02-22
Certitude sur la date haute
Date de réception /
Expéditeur Rey, Marc Michel
Destinataire Rousseau, Pierre
Lieu d'envoi Amsterdam
Lieu de réception Bouillon
Adresse /
Lieu de conservation Liège, Bibliothèques de l'Université
Cote Fonds Weissenbruch, Farde 21.5
Cote (copie) /
Imprimé /
Edition /
Autographe oui
Signature oui
Renvois /
Incipit J'ay vos deux lettres, mon cher Monsieur, du 7 et 17
image
Cliquer sur l'image pour l'agrandir et feuilleter les facsimilés

Amsterdam, 22 février 1771

J’ay vos deux lettres mon cher Monsieur, du 71 et 172 du courant.

J’ay mandé à Mr Panckoucke 3 que je pourrois me trouver chez vous les premiers jours d’avril prochain4 que sil pouvoit attendre ce tems la nous verrions si l’on pouvoit s’arranger, je vous avoue de bonne foy que je trouve la voiture si mal attelée que je crain les embarras que la suite pourroit entrainer, si nous nous voyons je vous dirai franchement ce que je pense.

Je désire autant que qui que ce soit que cet entreprise parvienne a une heureuse fin.

Vous m’obligerés de me faire entrer pour 1/8me dans les Supplements et je ferai les fonds pour cela. Gardés vos 3/8 puis que vous les avés, je vous ay la meme obligation et je suis touché de votre procedé genereux en m’ofrant de me faire des avances si je ne suis pas en fond pour le present5.

J’attends réponse de Mr Panckoucke pour mon voyage chez vous, je ne puis l’entreprendre qu’a Pasques un jour avant ou après6. [2]

Je vous mandai, Monsieur, dans ma premiere lettre au sujet de L’Encyclopedie qu’il seroit a propos de se voir7, parce qu’un objet aussi essentiel meritoit toute notre attention pour ce qui me regarde en particulier, je dois y donner toute le mienne et elle vient si subitement pour les fonds que j’y dois regarder a 2 fois ; je ne dois rien que le courrent, mon fond est a moi et ne doit rien a personne, mais je ne suis pas en especes ; 50.000 livres en billets sans compter ce qu’il faudra encore exige que je puisse me reconnoître et que je voye clair autrement je m’expose après 40 ans de travail a des désagrements et ma famille ? moins d’inquietude et moins d’argent sont plus analogue a ma façon de penser, voila mon cher monsieur, ma position8.

Vous avés la bonté de me faire part de cet ouvrage je l’envisage plutot comme une marque de votre estime que par d’autres raisons, mais cela ne change rien a ma position.

Je vous embrasse et madame de tout mon cœur / et suis sans réserve tout a vous.

Rey

Le 22 fevrier 1771

Je vous envoye :

  • Catherine II 9
  • Antidote 10
  • Le Noble Conte 11

Notes

1 Cette lettre est manquante.

2 Voir la lettre du 17 février 1771 (Rey17710217).

3 Cette lettre est manquante.

4 Dans la lettre du 10 février 1771, Rey dit à Pierre Rousseau que Panckoucke serait prêt à venir à Bouillon et conseille à Rousseau de l’accepter (Rey17710210). Dans la lettre du 17 février, Rousseau dit également à Rey que Panckoucke « doit venir » (Rey17710217), les lettres de Rey et de Rousseau semblent s’être croisées.

5 Pierre Rousseau détient 3/8e pour les Suppléments. Dans la lettre du 17 février, il propose de se défaire d’1/8e au profit de Rey et de lui avancer les fonds si nécessaire : « Si vous êtes gené pour le moment, j’y suppléerai avec plaisir » (Rey17710217)

6 Rey prendra la route le 3 avril au matin (Rey17710300).

7 Voir la lettre du 25 décembre 1770 : « Je propose à Mr Panckoucke une entrevue chez vous en fevrier ou mars prochain » (Rey17701225).

8 La référence aux 50 000 livres de mise pour l’Encyclopédie se trouve dans la lettre du 25 décembre 1770. Dans la lettre du 10 février 1771 Rey a déjà renoncé à cet investissement : il ne souhaite pas prendre part au projet de réimpression de l’Encyclopédie. Il avance les mêmes arguments et parle alors de 30 années de travail (Rey17710210).

9 Instruction de Sa Majesté impériale Catherine II, pour la commission chargée de dresser le projet d'un nouveau code de loi (Amsterdam, Marc Michel Rey, 1771, 8°).

10 Antidote, ou Examen du mauvais livre superbement imprimé intitulé : Voyage en Sibérie, fait par ordre du Roi en 1761 contenant les mœurs, les usages des Russes, et l'état actuel de cette puissance… par M. l'abbé Chappe d'Auteroche de l’Académie Royale des sciences (Amsterdam, Marc Michel Rey, 1771-1772, 2 vol, 8°).

11 Le Noble, conte (Londres [Amsterdam, Marc Michel Rey], 1771, 8°). Le manuscrit de ce conte d’Isabelle de Charrière a été envoyé à Rey par Jacobi (Rey17701206 et Rey17710105).