Recherche avancée ⇥

Pièce nº Rey17790828

Type Lettre
Identifiant Rey17790828
Date de composition 1779-08-28
Certitude sur la date haute
Date de réception /
Expéditeur Rey, Marc Michel
Destinataire Weissenbruch, Charles-Auguste-Guillaume de
Lieu d'envoi Amsterdam
Lieu de réception Bouillon
Adresse /
Lieu de conservation Liège, Bibliothèques de l'Université
Cote Fonds Weissenbruch, Farde 21.17
Cote (copie) /
Imprimé /
Edition /
Autographe oui
Signature oui
Renvois /
Incipit Je vous prie, mon fils, de m'expédier
image
Cliquer sur l'image pour l'agrandir et feuilleter les facsimilés

A Amsterdam, le 28 août 1779

Repondu

Je vous prie, mon fils, de m’expédier la suite des Journeaux1 le plutot possible à l’adresse de Mr L. Gasqui 2 à Liège avec ordre de les adresser à mad. la veuve Watring à Bois le Duc3 pour me les faire parvenir.

Mr Rousseau 4 m’ayant ecrit de Paris qu’il devoit se rendre à Bouillon, je lui mandai de me dire positivement le tems qu’il y passeroit et que si mes affaires me le permettoient je pourrois bien y faire un tour, il ne ma encore rien mandé à ce sujet.

Ma santé devient tous les jours plus mauvaise, actuellement je me trouve assé bien ; mais Dieu scai combien cela durera. [2]

La principale raison de mon voyage à Bouillon après vous, ma fille et Fifi 5, je dirois encore Mad. votre Mère 6 que j’estime et honore bien véritablement et Dieu veuille vous la conserver est Mr Trécourt 7, ces procédés vis a vis-à-vis de moi sont si peu obligeant que j’aurois été bien aise de m’entretenir à ce sujet.

Le Saurin8 8°. XI vol. fig. pour votre curé 9 est tout prêt et n’attend que vos ordres. Présentés lui mes civilités.

J’embrasse ma fille, Fifi, Mama10, Madame Guiton 11 et suis de cœur tout à vous.

Rey

Notes sur le manuscrit

a Mot raturé.

Notes

1 Charles Weissenbruch, gendre de Marc Michel Rey, est directeur des journaux à la Société typographique de Bouillon.

2 Louis Henri Gasqui (1751-18..), président de la commission des hospices, membre du conseil du 1er arrondissement de Liège en 1803 et au moins jusqu’en 1806.

3 Bois-le-duc (‘s-Hertogenbosch) était une des quatre villes principales du duché de Brabant, aujourd’hui située au sud des Pays-Bas, elle est la capitale de la province du Brabant septentrional.

4 Pierre Rousseau a fondé la Société typographique de Bouillon en 1768 avec Charles Weissenbruch, qui est son beau-frère. Rousseau imprime le Journal Encyclopédique à Bouillon depuis 1760 mais réside souvent à Paris.

5 Fifi est le surnom de Louis Weissenbruch, fils de Charles Weissenbruch et Jeanne-Marguerite Rey, né le 18 mai 1772.

6 Il s’agit de Henriette-Dorothée Becker épouse de Heinrich Christian Weissenbruch (1702-1748).

7 Jean-Pierre-Louis Trécourt est chargé de la gestion financière de la Société Typographique de Bouillon, jusqu'en 1783. Il est, par ailleurs, l’époux de Christiane Henriette Madeleine Weissenbruch, sœur de Charles Weissenbruch et belle-sœur de Pierre Rousseau. Nous n’avons pas tous les éléments pour comprendre quels sont les griefs de Rey envers Trécourt. Dans une lettre du 22 avril 1779 Trécourt évoque un échange à propos d’une traduction de Berkeley que Rey ne souhaite pas diffuser (Fonds Weissenbruch, Farde 22-22 https://donum.uliege.be/handle/source/weissenbruch).

8 Jacques Saurin, Discours historiques, critiques, theologiques, et moraux, sur les evenements les plus memorables du Vieux, et du Nouveau Testament. Par M. Saurin... [continuez par M. Roques, [puis] par M. C.-S. de Beausobre.] (Amsterdam, Henri du Sauzet ; La Haye, Pierre de Hondt à partir du tome 3 (1730), 1720-1739, 11 vol, 8°). Pierre de Hondt a publié une édition in folio en six volumes, ornée de gravures de Bernard Picart (La Haye, 1728-1739). Ces discours sont connus sous le nom de « Bible de Saurin ».

9 Il s’agit sans doute de Degive, curé de Bouillon et par ailleurs censeur depuis janvier 1775. Le fonds Weissenbruch conservé à la bibliothèque universitaire de Liège comporte une lettre de ce curé à Pierre Rousseau datée du 11 juin 1774 dans laquelle il lui propose de reprendre la fonction de censeur, et de servir ses intérêts (Farde 11-6 https://donum.uliege.be/handle/source/weissenbruch).

10 Mme Weissenbruch mère.

11 Philippine Dorothée Weissenbruch (1728-1811), sœur de Charles Weissenbruch et épouse de Bernard Guiton, rédacteur au Journal encyclopédique.