Recherche avancée ⇥

Pièce nº Rey17960114

Type Famille
Identifiant Rey17960114
Date de composition 1796-01-14
Certitude sur la date haute
Date de réception /
Expéditeur /
Destinataire /
Lieu d'envoi Bouillon
Lieu de réception /
Adresse /
Lieu de conservation Liège, Bibliothèques de l'Université
Cote Fonds Weissenbruch, Farde 41.3
Cote (copie) /
Imprimé Extrait des registres aux actes de naissance de la commune de Bouillon
Edition /
Autographe /
Signature /
Renvois /
Incipit /
image
Cliquer sur l'image pour l'agrandir et feuilleter les facsimilés

Bouillon, 14 janvier 1796

Extrait des registres aux actes des naissances de la commune de Bouillon

Le dix-huit mai mil sept cent soixante-douze est né et le dix-neuf a été baptisé Louis-Jules-Michel-Henry Weissenbruch, fils légitime de Sr Auguste Charle Guillaume Weissenbruch, de la Société typographique établie dans cette ville, et de Dlle Jeanne Marguerite Rey son épouse. Le Sr Jean Pierre Louis Trécourt1 et dame Louise Jeanne Frédérique Chrétienne Henriette Weissenbruch épouse du Sr Pierre Rousseau, parrain et marraine.

Signé Weissenbruch, Rousseau, Trécourt, Dégive2 curé.

Lequel extrait est certifié conforme aux régistres par moi, agent municipal de la commune de Bouillon.

Le présent fait sur papier commun, le timbre3 n’étant pas encore établi dans ce canton.

Bouillon le 24 Nivose 4e année de la République française.

Herbay

Notes

1 Originaire de Mézières, il fut secrétaire du ministre de France à Liège en 1756. En 1758, il épouse Christiane Henriette Madeleine Weissenbruch, belle-sœur de Pierre Rousseau. Il est chargé de la gestion financière de la Société Typographique de Bouillon, jusqu'en 1783.

2 Degive est le curé de Bouillon. Il est censeur du duché de Bouillon à partir de 1775.

3 Timbrer consiste à « Imprimer sur du papier, sur du parchemin, la marque ordonnée par le Roi, pour faire qu'il puisse servir aux actes de Justice. » Académie, 4e éd., 1762. Le papier timbré destiné à enregistrer des actes authentiques comme les actes établis par un notaire ou encore les registres paroissiaux regroupant les actes comme les baptêmes, mariages et sépultures est soumis à une taxe. Bouillon est annexé à la république française le 26 octobre 1795, cependant l’ensemble des mesures fiscales, comme ici l’usage du papier timbré, n’a pas été mis en place dès l’annexion.